Bataille de Peyrestortes

Nous trouvons dans un livre de lecture courante de 1890 par M. Guyau, page 119 un texte intitulé « Le patriotisme d’un enfant. François Arago ». Texte tiré de « Histoire de ma jeunesse » du même François Arago. Cette version  est bien sûr  arrangée, celle  d’Arago est d’un enfant plus turbulent et dans la moyenne de sa classe à cette époque (C’est lui qui le dit).

Voir le livre « Histoire de ma jeunesse » de François Arago.
En l’année 1793, il y avait à l’école primaire d’Estagel, près de Perpignan, un petit garçon de sept ans. Il s’appelait François Arago et était le meilleur élève de l’école.
La France était alors en guerre avec l’Espagne, et beaucoup de soldats français passaient au son du tambour par le village d’Estagel.
Un matin, au point du jour, le petit François était sur la place du village pour guetter les soldats, lorsqu’il voit venir, non pas des français, mais des cavaliers espagnols.
Ces cavaliers s’avançaient sans bruit dans les rues du village, comme pour reconnaître le pays et y guider ensuite l’armée espagnole.
Le petit François pousse de grands cris pour prévenir tous le monde. Le village s’éveille et s’agite. Chacun s’arme de pieux ou de fourches et

La suite de cette page est réservée aux adhérents de l’association Villa Stagello.

Vous êtes déjà adhérent? Connectez vous sur le formulaire au bas de cette page.

Vous voulez adhérer à l’association? Comment s’inscrire.