Le commerce

La boulangerie

Quatre types de baux différents ont trait à la boulangerie (fleca). Tout d’abord, le bail de la boulangerie ou droit de vendre le pain, ensuite, celui du four à pain lui-même, ensuite celui de la pelle du four, et enfin, celui de l’approvisionnement en bois du four qui semble être, pour le XVIIIe siècle, identique, à l’exception de la mention de la fourniture du bois, aux actes d’arrentement du four du XVIIe siècle.

Le bail de la boulangerie

Le bail de la boulangerie est passé ordinairement pour un an au XVIIe siècle. Le début du bail est fixé au 25 juillet, jour de la Saint- Jacques. Au siècle suivant, le bail débute le 13 avril (bail de 1747 et 1752).
Le rentier devra en acquitter le prix en deux termes égaux, l’un à Noël et l’autre à Pâques au XVIIe siècle, et la moitié au 1er juillet, l’autre moitié à Noël au XVIIIe siècle.
Il devra pourvoir la boulangerie abondamment, de jour comme de nuit, de façon que ceux de la ville et les étrangers n’en manquent pas, faute de quoi, il sera condamné à une amende de 3 livres à chaque manquement.
La farine devra être passée à deux tamis, et les clavaires (ceux qui reçoivent les taxes) lui donneront le prix de la pierre en fonction de ce qu’il aura payé pour l’achat du blé.

La suite de cette page est réservée aux adhérents de l’association Villa Stagello.

Vous êtes déjà adhérent? Connectez vous sur le formulaire au bas de cette page.

Vous voulez adhérer à l’association? Comment s’inscrire.